mardi 23 octobre 2007

Plaidoyer pour nos grandes villes, et contre l’aveuglement de l’Etat


J’ai la conviction que, dans les grandes villes européennes, nous sommes dans une période où croissance et qualité de la vie se conjuguent

Il suffit de regarder une carte pour mesurer combien la croissance est aujourd’hui liée aux métropoles. C’est vrai en France où l’agglomération lyonnaise est celle qui connaît le plus fort développement économique. Ici, le nombre de création d’entreprises a augmenté de 20% entre 2001 et 2006, alors qu’il n’a augmenté que de 10% ne moyenne nationale. Avec 5 pôles de compétitivité, dont 2 à vocation mondiale, la région lyonnaise contribue à la croissance nationale.

Hélas, l’Etat semble retomber dans ses visions archaïques et négliger totalement les grandes villes qui sont pourtant les moteurs de la croissance française. C’est ainsi que l’Etat prévoit aujourd’hui, selon un scénario malheureusement confirmé par Mme Alliot-Marie à l’occasion de l’assemblée générale de l’Association des Communautés Urbaines de France, une baisse de 11% de sa dotation à ces collectivités (établissements publics doit-on encore dire) d’ici cinq années.

C’est incompréhensible. C’est l’expression d’un Etat replié sur ses modes de fonctionnement et de pensée ancestraux. Mon indignation est d’autant plus grande que l’Etat est aujourd’hui conduit par une équipe qui se veut largement réformatrice…

P
our faire progresser la France, il faut faire progresser les grandes agglomérations, et non réduire leurs moyens !



12 commentaires:

Anonyme a dit…

L'Etat n'est pas aveugle, en ce domaine comme dans d'autre , il ne compte pas sur la synergie des acteurs , sur les réseaux complémentaires entre eux . Il pense que de faire battre les gens, ou les villes entre eux, c' est le moteur du développement, il suffisait d'entendre sur france Inter ce matin ait un reportage sur "les belles retombées" de la coupe du monde de rugby à Marseille: tourisme, hotels, tout semblait formidable. Mais à regarder de plus près, les emplois crées étaient tous précaires,et même si Marseille, par la grace de je ne sais qui, a eu tous les matchs super star, des australiens et "autres gens de fortes capacités financières", comme le disait le journaliste , ce sera de l'éphémère , alors que si il y avait eu une répartion équilibrée des matchs dans les différentes grandes métropoles , le résultat serait sans doute plus durable , car appuyé sur une politique cohérente.
C'est vrai que cette diminution annoncée est indigne, mais digne de ses auteurs.Fort heureusement je pense que les atouts de notre agglomération sauront être préservé pour durer.

Simone

Blogone a dit…

C'est en effet dans les grandes villes que se forge l'avenir de notre pays. L'état promet sans cesse d'être avec nos collectivités mais la seule solution proposée par Alliot-Marie c'est de reverser les recettes des PV aux automobilistes pour financer leurs besoins financiers. Quel tact ! Il faudrait quelqu'un d'autre que lepremier flic de France pour réfléchir à l'avenir de nos grandes villes.

Anonyme a dit…

En effet, la décentralisation n'a pas l'air d'être à l'ordre du jour du côté de la Présidence de la République: qui pourrait s'en étonner lorsqu'a suivi la campagne présidentielle et ses promesses napoléoniennes ?

Il faudra attendre le prochain tour,certainement.

D'ici-là, j'espère que vous continuerez à vous battre pour faire valoir cette vision moderne de la France.

paysan bio a dit…

c'est vrai ça!

"c'est dans les grandes villes que se forge l'AVENIR de notre Pays"

la campagne,les villages,c'est la pré-histoire.faisons comme si ça n'existait pas.
et surtout décidons entre grandes métropoles....

c'est beau la politique comme ça.

si on parle de dotation de l'état regardons les chiffres ramenés par citoyen.

la dotation de Lyon par citoyen est plus faible qu'à la campagne?
d'accord,rétablissons l'équilibre.
et si elle est dans l'autre sens,est-ce que vous faites un effort pour nous?

ah oui,j'oubliais,
pour que l'équité soit parfaite,intégrons dans le calcul les subvention Européennes...
il me semble que Lyon n'est pas à la traîne,d'autant que la Région fait un effort de lobbying qui devrait lui être "profitable"

j'ai quand même l'impression que plus on en a,plus on en veut et adieu l'équité.
équité bien partagée commence par moi-même,non?

pascal

Crépol 430 habitants.

romain blachier a dit…

le gouvernement soutenu par M.Perben ne fait rien pour aider notre ville!11% de moyens en moins!www.romainblachier.fr

Anonyme a dit…

Au bloggeur qui au nom de l'équité laisse entendre que le grand Lyon est déja bien servi financièrement , et oppose de ce fait, la situation des agglomarations à la défense de la ruralité, je voudrai lui dire que les clients des "travailleurs ruraux ", ce sont les habitants de agglomérations.
Que d'autre part , les attributions des agglomérations et surtout de celle comme le Grand Lyon qui centre sa politique sur le développement économique et le développement durable, sont en fait un attout pour les secteurs ruraux dans l'aire géographique de proximité , et même au delà, car les retombés sont partagées. Or l'Etat veut réduire les moyens des agglomérations,et il va réinjecter cet argent pour pallier les trous financiers de sa gestion calamiteuse des finances publiques , après avoir fait , entre autres, les cadeaux fiscaux aux plus grosses fortunes de ce pays. Donc c'est un problème de fond qui ne doit pas faire surgie des divisions sans fondement.
Simone

paysan bio a dit…

bonjour Simone,

c'est vrai qu'en politique l'équité commence par soi-même.
si les citoyens se mettent à réclamer l'équité,ou va-t-on?
je n'ai pas voulu pousser le raisonnement,mais puisque vous m'y invitez...

vous avez envers les ruraux le même raisonnement que le gouvernement qui dit aux pauvres:
"donnons l'argent aux riches,comme ils consommeront,ça finira par vous revenir".
et pendant ce temps là les postes,les gendarmeries etc...continueront de disparaitre à la campagne.

et ça va mener où la politique que veut développer le maire?

on sait tous que les grandes agglomérations sont en train de se faire rénover grace à nos impôts,que les loyers explosent dans les quartiers rénovés et que les pauvres sont obligés de s'en aller.

c'est pour continuer comme ça que Gérard Collomb veut encore plus de sous?
et quand on aura mis presque tous les pauvres dehors,on mettra un péage à l'entrée du "paradis" pour faire payer les pauvres qui vont ,malgré l'éloignement de leur domicile, continuer à travailer dans l'aglomération?
et celà au nom du "développement durable".
joli.

je le redis:
prouvez moi par A+B que les citoyens Lyonnais touchent moins de subventions que moi et mes voisins et je serai le premier à demander une redistribution équitable.
dans l'autre cas c'est du lobbying et
cette action est destinée à recevoir plus que les autres et l'argent ne poussant pas dans la terre,surtout bio,ça se fera au détriment d'autres personnes...

ce n'est pas un problème de fond ça?

cordialement
pascal

Anonyme a dit…

Pascal tu es surement sincère mais très mal informé.

Anonyme a dit…

Paysan bio m'avait tenu des propos surprenants lors d'un échange bloggiste:il avait comparé la situation mondiale actuelle et l'économie de marché à l'allemagne hitlérienne.ça m'avait fortement surpris.

www.romainblachier.fr

paysan bio a dit…

j'ai vu le reportage de Arte de mardi soir sur la façon dont la vile de Bordeau a joyeusement pompé les subventions Européennes parce qu'elle a organisé une cellule de lobbying.
le maire est très content de la qualité des dossiers de demande de financement.
et en plus ses électeurs estiment qu'il dépense beaucoup pour sa ville,d'où sa popularité.
ses électeurs ne savent pas d'où vient le pognon.

cet argent était ,au départ destiné à être redistribué aux régions les plus pauvres d'Europe afin de les aider à rattrapper leur retard économique.
je crois que personne ne pense sérieusement que Bordeau soit en retard par rapport à certaines régions d'Europe de l'Est,disons en Roumanie.
c'est pourtant à elles qu'on enlève des budjets pour le donner à des agglomérations comme Bordeau pour construire des choses aussi "utiles" qu'un immense mirroir liquide.
le journaliste a posé la question de l'équité à la personne responsable de ce racquet légal:elle a été incapable de répondre.

je lis que Gérard Collomb est dans le même état d'esprit que Juppé alors je pose la même question d'équité.

que l'argent vienne de l'état Français ou de l'état Français,via l'Europe ne change rien au fond de la question.
est ce que cet argent que le maire demande doit légitimement revenir à Lyon pour des raisons d'équité,ou est-ce qu'on va le retirer aileurs avec le risque que ailleurs les besoins étaient peut-être plus grands?

et je reconnais que je suis sûrement mal informé mais je viens demander les informations à la source:
Gérard Colomb se représente au oste de maire donc il est certainement capable de nous expliquer la légitimité de ses demandes de financement,non?

sur la sincérité de ma demande,il y a l'adresse de mon blog si vous cliquez sur paysan bio:je ne vois pas ce que je peux faire de plus?

je suis têtu mais je ne demande qu'à comprendre.

cordialement
pascal

paysan bio a dit…

Au moment où sont remis en cause ,au nom de la mondialisation,les conquêtes sociales de la libéralisation,d'anciens résistants ont lancé un appel:
http://paysan-bio.blogspot.com/2007/09/lappel-la-resistancece-nest-pas-assez.html

Romains,que tu ne comprennes pas les raisons de cet appel est à mon avis, symptômatique de la dérive droitière égoîste et libérale du PS.

mais ce n'était pas le sujet du billet de Gérard Collomb....

je suis d'accord pour en discuter ailleur.

pascal

Anonyme a dit…

je ne parle pas de ça payssan bio, je ne connassait même pas cette appel, je te parle de tes propos sur l'équivalence nazisme et économie de marché que j'avais trouvé insultants pourl es victimes du régime hitlérien.Un certaine dérive d'une certaine extreme-gauche, heureusement ultra-minoritaire dans son camp.

Mais que tu tiennes des propos ruralistes type chasse peche nature tradition sur le blog du maire de lyon m'inquiéte également en matiére de dérives.

www.romainblachier.fr