vendredi 19 octobre 2007

Demain sur France 3


Je serai demain l'invité de Paul Satis sur France 3 dans l'émission "La voix est libre". En direct à partir de 11h30.


4 commentaires:

Anonyme a dit…

La dernière lettre du jeune résistant Guy Môquet, fusillé à 17 ans en 1941 :

"Ma petite maman chérie,
Mon tout petit frère adoré,
Mon petit papa aimé,
Je vais mourir ! Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c’est d’être courageuse. Je le suis et je veux l’être autant que ceux qui sont passés avant moi. Certes, j’aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon coeur, c’est que ma mort serve à quelque chose. Je n’ai pas eu le temps d’embrasser Jean. J’ai embrassé mes deux frères Roger et Rino. Quant au véritable je ne peux le faire hélas ! J’espère que toutes mes affaires te seront renvoyées elles pourront servir à Serge, qui je l’escompte sera fier de les porter un jour. A toi petit papa, si je t’ai fait ainsi qu’à ma petite maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j’ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m’as tracée.
Un dernier adieu à tous mes amis, à mon frère que j’aime beaucoup. Qu’il étudie bien pour être plus tard un homme.
17 ans 1/2, ma vie a été courte, je n’ai aucun regret, si ce n’est de vous quitter tous. Je vais mourir avec Tintin, Michels. Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c’est d’être courageuse et de surmonter ta peine.
Je ne peux en mettre davantage. Je vous quitte tous, toutes, toi maman, Serge, papa, en vous embrassant de tout mon coeur d’enfant. Courage !
GUY MOQUET

Olivier TREILLARD
Délégué du Rhône de Mémoire et Espoirs de la Résistance
Jeune Porte Drapeau du milieu associatif d’anciens Résistants
Ancien Administrateur des amis du Centre d’Histoire de la Résistance et Déportation de LYON.
100, rue Bossuet
69006 LYON
06.60.36.66.48

Blogone a dit…

Cette coupe du monde de rugby aura débuté par la lecture de la lettre de Guy Moquet dans les vestiaires des Bleus; elle se sera terminée dans la défaite et une très forte présomption de culpabilité pour le sélectionneur de l'équipe de France. No comment.

UnLyonnais a dit…

Après la politique spectacle, l'histoire spectacle. Ce n'est pas de l'histoire, c'est une lettre émouvante d'un garçon qui écrit à sa mère qu'il va mourir. Il se trouve que c'est un résistant communiste (rappelons nous des propos de Sarkozy sur les socialo-communistes collectivistes !!) N'importe quel enfant qui écrit à sa mère la veille de sa mort (fut-il le plus grand des criminels) est émouvant. Il ne suffit pas d'apprendre aux enfants à pleurer, il faut leur apprendre à penser, l'histoire est une science. Quand à lire cette lettre dans un vestiaire de sport, c'est tout simplement honteux, le sport ce n'est pas la guerre...

M. Martin a dit…

Monsieur le Maire,

Je vous félicite de tout ce que vous faites pour notre belle cité. Je suis en effet très agréablement surprise de tout ce qui est réalisé pour le nettoyage, le fleurissement et la verdure. Je suis retraitée et celame donne le temps de me promener dans les rues de notre bonne vieille ville. Je parle donc de ce que je vois et je vous remercie infiniment.

M. Martin