samedi 17 novembre 2007

"My City Your Playground"
Le dossier de candidature de Lyon capitale européenne de la culture 2013 vient d'être officiellement déposé. En début d'année, les villes sélectionnées au premier tour seront connues. C'est le début d'une grande aventure pour notre ville, qui se situe à la confluence de plusieurs cultures, sur un site exceptionnel
La candidature de Lyon au titre de Capitale européenne de la culture en 2013 marque le terrain parcouru et celui qui nous reste à parcourir, c'est-à-dire élargir notre regard vers une métropole élargie, oser les déplacements à l'Est. "My City Your Playground", c'est plus qu'un slogan, c'est une véritable invitation à s'approprier la ville comme un terrain de jeu.

Ce grand projet est l'occasion pour nous de révéler la richesse des acteurs de la Cité d'aller encore plus loin dans l'aventure culturelle qui représente déjà 22 % du budget de la Ville. Forte de ses institutions historiques de l'Opéra à l'Auditorium en passant par le théâtre des Célestins, de ses Biennales ou ses Nuits Sonores, Lyon s'est lancé dans l'aventure du transdisciplinaire, des résidences, accueillant aux Subsistances ou dans les friches d'autres artistes, d'autres publics pour renouveler le regard sur le monde de la création.

Autant de moments phares qui, au-delà de la subjectivité des goûts, font vibrer, parler, attisent la curiosité et le débat, répondent au besoin d'audace et d'effervescence d'une ville dont le visage devient plus souriant chaque jour.

Lyon capitale européenne de la culture en 2013 est une bannière derrière laquelle nous fédérons et accueillons encore les initiatives pour les projets qui rythmeront l'année. C'est pour nous une étape : le moment de capitaliser une histoire longue et riche et d'aller avec audace vers l’avenir. Lyon est sorti de son cocon et regarde l'Europe en face !

Le programme aujourd'hui n'est pas figé. Une trame existe avec de belles surprises ; sachez les attendre, les mériter, et participer à leur émergence ! Faisons de ce projet une belle opération collective !

13 commentaires:

Claude a dit…

Culture, démocratie et mondialisation.
Monsieur le Maire,
La première pierre du projet est donc posée, le chemin sera long et souhaitons qu’il aboutisse à la désignation de Lyon en 2013 comme Capitale Européenne de la Culture.
Mais quand nous parlons de culture nous parlons implicitement de femmes et d’hommes, nous parlons de société, de faire société. Vous proposez un slogan : My City Your Playground que l’on peut entendre en français comme une invitation : Que ma Ville deviennent votre terrain de jeux !
Mais encore faudra-t-il dans ce slogan s’intéresser aux possessifs.
A qui, à quoi renvoi le « ma », à quoi à qui renvoi le « votre ». La culture de qui, la culture pour qui ? La culture en quoi, la culture pour quoi ? Je ne donnerais pas les réponses.
Il faudra pour les formuler associer à ce projet le plus grand nombre de nos concitoyens, et ce faisant que le « ma » soit tout un chacun et le « votre » le peuple d’Europe.
Alors il me vient une phrase, tristement célèbre : « Quand j’entends le mot culture, je sors mon revolver » attribué, sans doute à tort, au sinistre Hermann Goering.
L’Histoire nous apprend ainsi que Culture et Démocratie sont inséparables, le creux de l’une fait l’absence de l’autre.
Lyon, tombeau de Jean Moulin, vous disiez, doit s’ouvrir à l’Est ? Je vote des deux mains.
Dès lors, drainant tous les courants, des arts, des langues et des techniques c’est à juste titre que Lyon pourra brandir la confluence de deux des plus grands fleuves d’Europe comme le lieu emblématique de la rencontre des cultures.
La démocratie c’est en quelque sorte la limite intérieure de la culture et si l’on y réfléchi la mondialisation sa limite extérieure. Mais ça c’est une autre histoire.

Myriam Thibault a dit…

Lyon 2013, c'est aussi un moyen de penser à la vi(ll)e de demain.
J'ai pu participer à plusieurs cafés 2013, c'est très intéressant. Tous les publics peuvent dire ce qu'ils pensent de cette candidature et de la ville.
Allez voir sur www.lyon2013.eu, et bonne chance à notre ville !

Anonyme a dit…

Je suis pour les grands projets mais combien celui ci coutera t il au contribuable ?

Philou a dit…

My City Your Playground ? J'aime beaucoup. Terrain de jeu pour les créateurs, terrain de jeu pour les Lyonnais invités à redécouvrir leur ville, terrain de jeu pour tous les visiteurs... Cette candidature peut déboucher sur un grand événement populaire.

Aurélie S. a dit…

"Anonyme", ces événements valent surtout par leurs retombées, notamment en terme de tourisme et de notoriété. Lille a accueilli 9 millions de visiteurs en devenant Capitale européenne de la culture. Espérons que Lyon réussisse encore mieux.

Biblio a dit…

Lyon a tous les atouts pour réussir ce challenge. IL est nécessaire d'investir dans ce type de projet, d'investir pour la création, pour la culture, c'est là que l'on voit la modernité de notre ville.
"La culture, c'est ce qui relie les savoirs et les féconde." Edgar Morin

maud a dit…

cela sonne comme une invitation à s'approprier d'une autre façon la ville, cela résonne généreux, une ville aux frontières élargies, et l'on annonce une année de festivités culturelles, tous les arts sur un territoire agrandi. Un moment fort si Lyon est choisie. Cela fait du bien d'entendre parler d'un tel projet alors que la ministre de la culture actuelle n'a d'autre ambition que de réduire encore et encore les budgets. Alors oui Lyon capitale 2013 aura un coût si Lyon est choisie. Tant mieux pour une nouvelle confluence.
maud

Anonyme a dit…

oui c'est un beau challenge qu'il faut gagner pour Lyon , mais pourrait -on traduire aussi en langage lyonnais ce titre fédérateur, pas pour faire rétro , mais pour que tous les lyonnais s'en emparent y compris ceusses qui causent pas, ou mal anglais ,merci
Simone

Marie a dit…

Je comprends la necessité d'un slogan en anglais, cependant, sans aller jusqu'a une traduction en parlé lyonnais, il faudrait peut être en penser une en francais...A bon entendeur?

Anonyme a dit…

Lyon ne peut pas regarder l'Europe en face, elle en fait partie. Lyon doit regrader le monde en face, avec sa misère et sa richesse...

Anonyme a dit…

Une capitale EUROPEENNE se doit elle de parler anglais ?
Doit-elle affirmer sa propre culture ou son ouverture à l'extérieur ?
Est-ce une manière de défendre la culture spécifique de notre ville ou de se laisser imbiber par la culture anglo-saxonne ?
En tout cas ça ne me semble pas le bon moyen de fédérer la population lyonnaise, mais il est vrai qu'elle a déjà tant de mal à aimer sa biennale.

Lyonnais d'adoption a dit…

Lyon présente sa candidature en collaboration avec la ville slovaque de Kosice.
C'est le sens même de ces projets européens que de favoriser partenariats et échanges. Un bon point pour la candidature de Lyon.

Anonyme a dit…

Dans ce domaine Lyon ne se distingue pas des autres candidats, puisque ce partenariat avec une ville d'un autre pays est une obligation pour tous les candidats.