lundi 29 octobre 2007

Lyon, "Capital of Corporate Europe"

Avec Genève et Manchester, Lyon rejoint le club des métropoles économiques les plus attractives en Europe. A lire dans Business Week

Business Week vient de consacrer un article aux métropoles européennes les plus attractives. L’hebdomadaire américain s’appuie sur l’étude réalisée par le cabinet "Cushman et Wakefield" classant Lyon au 17e rang des métropoles européennes qui ont le plus d’atouts pour attirer les entreprises et les investisseurs.


C’est la première fois que nous obtenons une telle reconnaissance et que nous enregistrons, avec Genève, la plus forte progression parmi les 33 villes européennes retenues dans ce classement !

11 commentaires:

franck a dit…

de + en + on parle de lyon pourson dynamisme. j'habite genève mais je suis lyonnais d'origine. et c'est vrai que c'est frappant de voir comment la ville se développe. lyon donne un sentiment de confiance et de serenité que d'autres villes, y compris paris, ne donnent plus.

Lina a dit…

Bravo ! Mais j'en ressens toutefois une certaine amertume.
C'est très bien ce classement, et tous les Lyonnais ne peuvent qu'en tirer fierté.
Cependant, dans l'élan de son dynamisme, et pour faire face aux frais inévitablement engendrés et que, pour ma part, je ne désapprouve pas,
la Ville de LYON ne va-t-elle pas rejeter les "petits" et les "sans-grades" et ne pas résister à la tentation d'en demander davantage à ses tirelires traditionnelles ?
Je m'explique : je suis locataire d'une résidence "SACVL" et pour la première fois depuis que j'occupe mon logement (+ de 20 ans),
cet organisme a appliqué en juillet dernier, sans autre forme de procès, la totalité de l'indice de la construction...
Cela représente une belle augmentation de loyer pour, comme je le disais + haut, les petits et les sans-grades dont je fais partie.
Dur, dur à faire passer dans le budget familial qui ne cesse de diminuer.
Voilà, c'est mon interprétation de la chose.
J'avoue que les arguments avancés par la sem SACVL ont été nullement convaincants (rattrapage années antérieures,...).
Mais, Monsieur COLLOMB peut-être n'êtes-vous vous-même pas informé de cela ? ...

Anonyme a dit…

Monsieur Collomb

Je trouve très bien votre action en faveur du développement économique de l'agglomération lyonnaise. Mais pourquoi bon sang ce faux air anglo-saxon dans le titre de votre article ? Ne peut-on pas réussir en étant français ? Vous qui êtes un agrégé de lettres, en plus !

J'espère que vous me corrigerez à l'avenir ce genre d'effets de style qui n'apporte rien au propos.

Merci.

Marthe

Marc P. a dit…

Franchement, les chiffres c'est très bien, mais ce que vous devriez dire, c'est que le développement de Lyon crève les yeux quand on se promène en ville.

Je suis architecte, et je visite beaucoup de villes en France et un peu partout en Europe. Il faut voir ce qui est en train de se passer à la Confluence: c'est presque incroyable dans la France sinistrée qui est la nôtre aujourd'hui.

Je ne suis pas sûr que les Lyonnais s'en rendent bien compte.

En tout cas, bon courage pour les municipales.

R. Perrin a dit…

M. Collomb
En 2001 vous aviez promis de faire bouger la ville et de la faire remonter dans le top 15 européen. Vous êtes prêt du but. Pour ma part je suis fier de ce que Lyon est en train de devenir et je sais ce que ce dynamisme lyonnais vous doit. Continuez.

Fidèlement,

R. Perrin

Thierry, l'Isle d'Abeau a dit…

Je vous témoigne ma plus grande admiration pour la manière dont vous gérez Lyon. Bravo, continuez.

Anonyme a dit…

quelle belle leçon de la part d'un homme de gauche pragmatique et qui gère cette ville en lui assurant le dynamisme qu'elle mérite.
Je souhaite que les lyonnais comparent avec ce qui se passe dans la gestion de l'Etat depuis 2002, une dérive sans précédent des finances publiques et un président de la république , qui, sous un cache sexe d'ouverture, se montre en fait dans la plus pure tradition idéologique de la droite classique, les exemples ne manquent pas ... donc oui , continuez pour Lyon.
Simone

Nitram a dit…

Je suis réellement content d'habiter une ville aussi dynamique et qui porte autant de projets en son sein. A part l'hérésie du grand stade qui je l'espère ne verra jamais le jour, tant pour des raisons environnementales qu'urbanistiques, carré de soie et confluence, les vélo'v, le développement des transports en commun, les quais du Rhône sont autant de messages forts envoyés à travers l'Europe pour le rayonnement de Lyon.
Gare à la jalousie de Paris !

Anonyme a dit…

Bonjour,
je n'habite malheureusement plus Lyon mais Munich en Allemagne. Cette ville est aussi un modèle de bien être et de développement réfléchi.
Ma famille habite toujours Lyon, et j'aime retourner me ballader le long des quais, ou en vélo'v... Lyon est une très belle ville maintenant!

Juste quelques bémols : la construction de ce monoprix hideux face au bâtiment le plus beau de Lyon, la construction d'un second crayon et surtout lesproblèmes des transports en commun; c'est-à-dire leur inexistance la nuit vers la proche banlieue.
Détruisez ces tours HLM moches pour les remplacer par des logis décents.
Très bon travail cependant,
merci d'avoir rendu Lyon aus Lyonnais!
Maxime L.

PS: il faut favoriser les langues étrangères à Lyon!! (et en Frrance en général)!! Alors OUI à l'anglais, l'allemand et toutes les autres langues!
Renseignez-vous sur les "Volkshochschule" allemandes, ça en vaudrait la peine.

Anonyme a dit…

Que signifie la campagne d'affichage "j'aime la biennale" ?
Je crois que cette campagne s'adresse uniquement aux lyonnais.
Est-ce que ça signifie que les lyonnais n'aiment pas la biennale, et qu'elle n'est fréquentée que par des étrangers ? Si c'est le cas c'est bon pour notre rayonnement international et les hôteliers doivent être très contents. Mais sait-on vraiment combien d'étrangers sont venus à Lyon pour cette Biennale, en dehors des professionnels invités ?

Anonyme a dit…

Que signifie la campagne d'affichage "j'aime la biennale" ?
Je crois que cette campagne s'adresse uniquement aux lyonnais.
Est-ce que ça signifie que les lyonnais n'aiment pas la biennale, et qu'elle n'est fréquentée que par des étrangers ? Si c'est le cas c'est bon pour notre rayonnement international et les hôteliers doivent être très contents. Mais sait-on vraiment combien d'étrangers sont venus à Lyon pour cette Biennale, en dehors des professionnels invités ?