samedi 1 septembre 2007

Mon interview au Progrès

Voici les principaux extraits de mon interview dans l'édition du Progrès en kiosque aujourd'hui. Bonne lecture à tous !


Le Progrès : Les élections municipales ont lieu dans six mois. Quelle sera l’ossature de votre programme ?

Pendant toute une période, le développement de Lyon fut concentré sur son centre historique, puis à la Part Dieu. Désormais lorsqu’on va dans le 7e, dans le 8e, dans le 9e, on voit bien qu’on est en pleine construction. Au cours du mandat, la ville s’est étendue.

Le mouvement va continuer, il va gagner d’autres quartiers intra-muros, puis revitaliser la première et la deuxième couronne de l’Est lyonnais. C’est à cette échelle-là que nous pensons. Il faut même penser à l’échelle de la métropole.

L’exercice qui s’impose touche à la fois la proximité et une grande échelle. Quand on parle d’un projet comme celui des rives de la Saône par exemple, on parle autant des quartiers de Lyon que du Val de Saône avec qui nous devons définir des projets communs.


Mais là vous raisonnez en tant que président du Grand Lyon. Encore faut-il gagner la ville et le Grand Lyon.

Les deux fonctions, celle de maire et celle de président du Grand Lyon sont liées.

L’avenir n’est inscrit nulle part. Mais nous abordons les élections dans une posture favorable.
Nous avons travaillé en partenariat très étroit avec des maires de toute sensibilité, ce qui nous a permis de tisser des liens et d'avancer ensemble en toute confiance.

Quel sera le grand aménagement de votre deuxième mandat si vous êtes réélu ?


Un certain nombre de projets sont déjà en cours d’élaboration : réaménagements de la place Bellecour, de la place des Jacobins, de celle située entre la mairie et l’Opéra, Jean Macé qui va constituer le deuxième nœud tertiaire de la ville, les nouvelles tours à la Part-Dieu.

Et le grand projet fédérateur ?

Celui de la Saône. Les espaces publics du dessus seront traités en même temps que le niveau de la Saône.

C’est un grand projet d’aménagement urbain, ce devrait être aussi le cadre du futur grand événement de Lyon. Pourquoi pas sur le principe de la fête des Merveilles qui, au Moyen-Âge, se déroulait sur l’eau. Des Subsistances à la Sucrière, il y a de quoi construire un beau parcours pour des animations sur l’eau. On demandera à un grand réalisateur de le concevoir. Guy Walter a déjà beaucoup travaillé sur ce genre de problématique.

Nous travaillons également au développement de Lyon autour de l’image et du cinéma, liant son histoire et le présent. Là, c’est Thierry Frémeau qui devrait nous livrer, avant la fin de l’année, un projet d’événement artistique, festival ou autre.
..


9 commentaires:

Martin B., Brignais a dit…

La différence entre vous et Perben c'est que vous vous appuyez sur les ressources intrinsèques de la ville pour imaginer et construire son avenir, alors que lui se sent obligé de toujours chercher des solution à l'échelon national. d'ailleurs, le simple fait de lancer sa campagne sur l'éducation en s'appuyant sur le rapport du haut conseil de l'éducation concernant le niveau des écoles primaires en France est significatif... Moi je préfère votre vision car elle s'appuie sur du pragmatisme et des réalités locales que vous semblez bien maitriser.

Anonyme a dit…

Pourquoi refaire le coup d'un festival de cinéma chaque veille d'élection ? Il faut le faire ce fameux festival et arrêtrer d'en causer !

Rocco a dit…

Je suis un fan des berges du Rhône. Merci ! Mais pour la Saône je saisis mal à quoi va ressembler ce projet ? On peut voir des images ?

Anonyme a dit…

Vous semblez annoncer enfin un grand projet à la Part Dieu pour en faire définitivement LE grand quartier d'affaires de niveau international.Merci de préciser ce que vous prévoyez de faire:combien de tours,la plus haute tour hors région parisienne(Hypergreen de Ferrier?...),des tours de logements?
Sachez que la relance de la Part Dieu est attendu par tous ceux qui sont passionnés par l'avenir de notre agglomération.

DD69 a dit…

super l'idée d'un festival de cinéma !

wilder pascal a dit…

Je viens de lire avec intéret les extraits de votre interview, en effet pour la prochaine mandature il y a du "pain sur la planche", j'espère que vous renforcerez votre action en faveur du social, des commercants et artisans dont je fais parti pour que notre ville garde une activité intra-muros à visage humain et que notre ville de devienne pas une cité dortoire. Je pense que vous serez présent au séminaire de rentrée du PS du Rhône, j'attend votre prise de parole pour nous entraîner vers une victoire au municipale.

Anonyme a dit…

pascal a pas tort...

AC a dit…

Bon, tout d'abord, un grand bravo pour la gestion de Lyon. Vous êtes un excellent maire, et franchement je trouve que, contrairement à beaucoup de "politiques" qui ne voient les mairies que comme des tremplins, vous avez l'air, vous, de vraiment vous intéresser à Lyon.

J'ai juste trois petites questions :

Est il vrai que vous auriez dit "si c'est Perben, c'est du tout cuit"? Personnellement, je pense que c'est vrai, tant Monsieur Perben est très mal vu par les Lyonnais. Mais bon, si ce sont vraiment vos propos, attention à l'autosatisfaction. En disant qu'il trouvait qu'il commençait à "bien la sentir cette campagne" un certain candidat à la présidentielle a failli rater son siège de Président. Un conseil, donc : restez humble. Tout le monde sait que "c'est du tout cuit" si le "candidat" Perben, vous est opposé. Mais si vous commencez à trop avoir confiance en vous, certains pourraient être tentés de vous faire déchanter. Un certain Juppé, pensait, lui aussi, que ce serait du "tout cuit" et il s'est finalement fait battre, n'est ce pas, à quelques voix près.

Deuxième question : avez vous votre maillot du quinze de France? Si on acceuille la Coupe du Monde du Rugby, cà serait quand même mieux non? En tout cas, je compte sur toute l'équipe municipale, maire en priorité, pour montrer ce que vaut Lyon, et pour représenter efficacement, pour le monde, notre belle France, par le biais de Lyon.

Et pour terminer, est ce que les élus pourraient venir à vélo? Montrer que même les élus sont capables de faire un effort pour l'environnement, c'est très gratifiant, et cela donne en plus une excellente image de Lyon à l'étranger. Au passage, peut être que tous les élus socialistes pourraient faire de même, notamment pour les députés et sénateurs, mais aussi les "petits maires" socialistes. Voilà une manière simple et facile, de montrer aux Français que l'environnement pour le PS, c'est pas simplement un slogan électoral, et mieux encore, c'est un moyen excellent de vous démarquer de Monsieur Sarkozy et des UMPistes. Evidemment, si à cela, vous pouviez rajouter le non cumul des mandats, ou un engagement ferme pour faire ratifier le "traité simplifié" par référendum (ne serait ce que pour embêter un peu Monsieur Sarkozy, mais surtout pour montrer que non, le PS n'est pas un parti lunatique, ce qui ne peut que le décrédibiliser aux yeux des Français) çà serait vraiment très bien.

Encore toutes mes félicitations pour ce que vous faites, vous et votre équipe, pour Lyon.

Anonyme a dit…

moche