mardi 6 février 2007

Une bonne soirée !

Hier soir, se tenait une réunion publique dans le 8ème arrondissement. Je savais que j'y étais attendu, par certains, avec impatience, mais pas nécessairement bienveillance, puisque figurait à l'ordre du jour la question de la nouvelle chaufferie au bois. Chacun a pu s'exprimer très librement, et je dois dire que j'ai trouvé un public très attentif et prêt au dialogue.

Le « métier » de maire est un métier d'équilibriste. Conjuguer intérêt général et somme des intérêts particuliers est parfois difficile. Pourtant, au moment où l'on parle des risques pour l'avenir de la planète, des effets du réchauffement de la terre, et plus localement, des problèmes de pollution atmosphérique et de raréfaction de l'énergie, mon devoir est, je crois, de m'en tenir à ce qui est bénéfique pour le plus grand nombre. Une chaufferie centrale consomme moins d'énergie et pollue sensiblement moins que la multiplication des chaufferies d'immeubles. Celle qui est prévue est au bois, une source d'énergie renouvelable, neutre en terme d'émission de CO2, principal gaz à effet de serres. Cela à son importance à l'heure où le réchauffement de la planète devient, enfin, une préoccupation mondiale.

Pour toutes ces raisons, l'objectif de développer le chauffage urbain ne doit pas être abandonné.Tout le monde est à peu près d'accord sur ce point, comme l'a souligné le représentant d'une association. Mais personne ne veut une chaufferie à côté de chez lui, même si les normes environnementales et de sécurité pourtant draconiennes sont respectées. Beaucoup ont reconnu cette contradiction qu'il appartient au politique de résoudre.

Je prendrai donc mes responsabilités, après avoir écouté l'ensemble des avis et opinions, j'ai d'ailleurs annoncé que je reviendrai discuter du sujet « Chaufferie » lors d'une réunion spécifique.

Je me félicite de la qualité des échanges de la réunion d'hier, au cours de laquelle bien d'autres questions ont d'ailleurs été évoquées par les quelques 700 participants. On a ainsi pu parler propreté, logement, sécurité, crèches, piscines, terrains de sport... J'ai été frappé par le fait que les personnes qui sont intervenues ont montré à la fois leur bonne connaissance et leur attachement à leur quartier et à leur arrondissement.

Tout juste puis-je regretter que quelques-uns aient voulu cliver le débat, en distribuant, en début de réunion, des tracts incantatoires. Avec d'ailleurs bien peu de succès, puisque les habitants étaient venus dialoguer sans entendre se laisser « manipuler ». C'était un très bel exercice de démocratie, adulte et responsable. J'ai eu d'ailleurs plaisir, à l'issue de la rencontre, à prolonger pendant près d'une heure autour du verre de l'amitié échanges et dialogues
.

9 commentaires:

BT a dit…

C'est vrai que ce type de réunion publique est un temps d'échange entre élus et habitants précieux. Il permet à chacun de s'expliquer et de se faire entendre, une nécessité qui se fait de plus en plus pressante. Votre sentiment d'accomplissement de votre "travail" hier soir montre ceci : le dialogue, l'écoute, le travail de fond sur les dossiers sont parfois plus efficcaces et constructifs que les longs discours!

Romuald B. a dit…

J'ai présent, hier au soir. J'habite avenue Paul Santy, pas trés loin de l'emplacement choisi par la chaufferie. Je n'ai jamais douté de l'intérêt du projet, malgré les différentes info qui circulent depuis maintenant deux ans. Pour être très honnête, hier je m'attendais à plus d'opposition, notamment de la part de vos adversaires. Il n'a en rien été... ce sera peut-être pour la prochaine fois où vous reviendrez?

Marie Terdon a dit…

Je ne savais que la Chaufferie était aussi peu polluante. Dans mon esprit, je voyais plus un truc comme les établissements de Feyzin. Moche et Pollué.

Jo a dit…

c'est vrai qu'à l'heure où tout le monde s'alarme du réchauffement climatique et appelle à une réduction de notre consommation, des initiatives comme celles-ci devraient etre applaudies!

defying a dit…

il est où le "propulsé par dotclear" ? Lorsqu'on utilise une licence gratuite, gentiment partagée par ses créateurs, la moindre des choses est de les remercier, un lien ça ne coûte rien et ça ne prend pas beaucoup de place en bas de page.

dezordinaire a dit…

Tout à fait d'accord avec Defying. Pas très fair play tout celà... Dotclear président!

bob a dit…

Va falloir s'habituer à ne plus voir que des copyrights Microsoft de toute façon :)

antoine a dit…

Je trouve même scandaleux qu'un site de cette visibilité puisse se permettre de ne pas respecter la licence d'utilisation de Dotclear. L'open source n'impose quand même pas beaucoup de règles, le minimum serait de les respecter...

rodolphe rous a dit…

Une bonne soirée ?



Nous n'avons peut être pas assisté à la même réunion publique car l'ambiance me paraissait un peu tendue avec les habitants des quartiers concernés.



Au cours de la soirée, j'ai même entendu une participante s'exclamer: si on nous construit une chaufferie, on la détruira ! (le propos a même été relevé par Le Progrès)



Alors, Monsieur le Maire, arrêtons la langue de bois !