dimanche 7 juin 2009

Elections Européennes - communiqué


" Une défaite prévisible ! "

Les résultats obtenus par le PS confirment, hélas, ce que j’ai répété pendant des mois. Ni le discours du PS, tentant, à chaque instant, de concilier des lignes politiques contradictoires, ni la méthode bureaucratique retenue pour choisir nos candidats ne pouvaient nous conduire à la victoire.

Il est temps que le parti socialiste se ressaisisse !

Cela passe par la clarification de la ligne politique qui doit présenter le PS comme un parti de gouvernement capable de porter une alternative progressiste crédible plutôt que de se contenter d’une critique systématique.

Cela passe aussi par un changement dans la méthode de gouvernance du PS. Le Parti de l’appareil a échoué. Celui des militants et des élus, de celles et ceux qui ont montré, au niveau de leurs villes, de leurs départements, de leurs régions leur capacité à remporter des victoires, doit aujourd’hui faire entendre sa voix.

Le changement est urgent !

Je n’entends pas accabler la direction ! Je dis seulement à Martine Aubry que nous devons très vite changer de cap !

36 commentaires:

Anonyme a dit…

changer de cap avec martine aubry ?

bastien a dit…

Gérard
Tu portes ta part de responsabilité dans la défaite de notre parti ! ce n'est pas digne d'un responsable socialiste qui a des ambitions présidentielles !!!

bastien

Jean-François GRILLET a dit…

Gérard
Comme toujours ton analyse est pertinente !
J'espère qu'après cette nouvelle défaite pour le PS le temps de la refondation profonde est venue, j'espère que tes positions seront entendues au niveau local et national et que nous pourronsnous trouverons enfin avancer dans une alternative crédible pour les prochaines échéances !
Amitiés
Jean-François GRILLET

Anonyme a dit…

Bien parlé Jean François.
Il est temps que les élus de terrain, maires, présidents de régions, soient entendus par PARIS. Gérard avait prévenu.

Slimane a dit…

on a été battus par les bureaucrates et le peuple vient de confirmer ce que nous sommes nombreux à penser avec toi gérard.

Anonyme a dit…

ah ah ah
venant d'un cacique et carriériste comme les autres (à la seule différence qu'il n'est pas de l'intelligentsia parisienne)

le PS a perdu car on ne voit plus que ses barons ; il suffit de lire son tract pour comprendre à quel point il est tombé bien bas !

nis a dit…

Monsieur le Maire,

Je trouve votre message pertinent et cohérent compte tenu de vos précédentes interventions et ou déclarations. C'est tout à votre honneur, je suis alors d'autant plus heureuse qu'un homme tel que vous représente notre charmante ville.

Malheureusement, aucun dirigeant ou représentant du PS n'a réussi à emballer durant cette campagne. Et on sentait une vaine hypocrisie, un discours qui ne tenait pas la route.

Je souhaite que ce parti se ressaisisse. La France a besoin d'un contre-pouvoir. C'est nécessaire!

Mlle Abelin

Anonyme a dit…

Encore une juste analyse de votre part monsieur le Maire
Merci

AL a dit…

Le seul vainqueur de ces elections reste l'abstention. Un échec pour le PS qui se doit de changer d'attitude. M Collomb, vous avez démontré les failles du PS avec la question des nominations des listes en France (cf le résultat du PS dans la zone Sud-Est) Le PS retrouvera sa crédibilité non pas en agissant en bloc contre notre président mais en offrant des idées novatrices. Une coalition avec Europe Ecologie à l'echelle nationale serait un bon pas en avant... Cordialement,

Joeldelyon a dit…

Je suis au moins heureux que l'alliance hétérogène (Martine Aubry-la gauche du PS-quelques présidentiables bien cachés derrière)s'effondre. Après une campagne interne mémorable et une campagne européenne inexistante, c'est presque un miracle que le PS dépasse les 10 %.
Gérard, tu t'es exprimé bien souvent pour dénoncer le comportement suicidaire du PS, tu dois continuer pour faire entendre la voix de la raison.
Nous fallait-il un électrochoc pour entamer une vraie rénovation et réfléchir aux évolutions de la société française ? Nous l'avons, ne laissons pas passer cette "chance".

lafouille a dit…

Et si on parlait ouverture, le PS n'est pas majoritaire dans l'opposition, un mouvement plus large doit s'opérer si nous souhaitons de nouveau gouverner ...

Georges Minyem a dit…

Cher Monsieur Collomb,
Sur le blog de Claude Bartolone qui m'a, depuis, exclu de sa liste d'amis, j'ai fait part de mes réserves, critiques quant à l'opacité de fonctionnement du PS, sa ligne politique, son orientation idéologique et son programme sociétal tout court. Je me suis fait traiter de toutes sortes de qualificatifs ignominieux, en ma qualité de sympathisant.
Il me semble que le laboratoire qu'était le PS est surrané, son logiciel d'idées en panne et ses rigidités, devenues structurelles, avec des cooptations et autres affinités qui s'affranchissent de la méritocratie républicaine. Qu'une défaite constitue un épiphénomène nécessite un ajutement. Qu'un parti accumule autant de défaites successives en si peu de temps est pire qu'un désaveu, c'est d'une condamnation san failles qu'il s'agit, claire, nette et seuls les inconscients obstinés et les arrivistes se conforteront dans leurs positions. Le parti doit s'ouvrir, se rénover, trouver de nouvelles représentations, de nouvelles têtes et tenir compte de ses mécanismes de fonctionnement devenus obsolètes. Votre analyse me semble pertinente. Puisse le bureau national se rénover et accepter en son sein des sympathisants prolifiques. Commencez par daigner recevoir des personnes qui viennent vous faire part de leurs suggestions, en un mot, écoutez la société civile que vous entendez représenter au lieu de vous calfeutrer dans vos bunkers d'où vous ne percevez qu'une sorte de réalité. Georges Minyem
www.georgesminyem.com

Thierry D. a dit…

Gérard, militant PS comme toi j'avais fait un autre choix au Congrès. J'étais même furieux quand tu as hurlé contre le parti au moment des compositions des listes.
Et bien j'avais tord je faisais comme trop souvent barrage au porteur de la mauvaise nouvelle.
Longtemps soutien de DSK puis de Bertrand Delanoë je ne me reconnais plus dans la ligne (quelle ligne d'ailleurs?) de ce parti qui se nécrose.
On a besoin de toi de ton expérience pour faire bouger ce parti. Tu as l'avantage du service, ne le gâche pas...

Anonyme a dit…

Je suis très surprise d'un tel communiqué!!!Ou étais tu pendant la campagne ? Certainement pas aux cotés des "Camarades". Vas tu aller jusqu'au bout et créer ta PME? Il te faudrait bien du courage et je pense que tu n'en as pas.15 % sur Lyon tu as bien réussi, mais tu devrais te méfier du retour de boomerang. Un certain nombre d'entre nous te rende responsable d'un tel score. A bon entendeur, salut!!!

@anonyme a dit…

visiblement tu ne vis pas à lyon ! collomb a au moins ce merite de n'avoir pas été d'accord avec le parti et en même temps de rester dans le parti en prenant sa part de la campagne.

Anonyme a dit…

Il me semble pourtant que notre Gégé avait enterré la hâche de guerre...
Il l'a plutôt enfoncée dans le dos de Peillon et ses colistiers !

Anonyme a dit…

On change de cap ? En prenant aussi peu de candidats de gauche que possible sur les listes, comme c'est le cas à Lyon ? En magouillant un peu avec la droite beaucoup avec le centre comme c'est le cas au Grand Lyon ? Ce score est le résultat d'années où le PS n'a rien produit intellectuellement, et Gérard Collomb soutenait ces directions. Ce résultat est aussi du aux divisions inutiles que cultivent certains depuis 6 mois, et Gérard Collomb en est un des principaux acteurs .... De grâce, Gérard,avant de dire que Martine n'est pas l'avenir du Parti, reconnait au moins que toi non plus !!!

juliette a dit…

"Anonyme", je ne savais pas que Gérard Collomb avait choisi les listes, le programme ou la stratégie de campagne !
J'espère que nous vivons avec ce résultat la fin du vieil appareil PS qui nous a entraîné dans des défaites successives.

Anonyme a dit…

Le PS bat de l'aile... Signe que la politique porte plus les ego individuel que les valeurs collective

Mrs Mmes les politiciens, tirez les conséquences du taux d'abstention

Pour ma part, je me réjouis de l'envolée des écolos étant donné les urgences réelles, et mes espoirs se fondent sur une métamorphose systémique basée sur les prises de conscience individuelles et non récupéré par le décevant pouvoir politique ;-)

Anonyme a dit…

Non la défaite n'était pas prévisible!!! Tous les socialistes auraient du être unis derrière cette campagne électorale européenne!!! Il fallait se mobiliser derrière deux femmes formidables comme Sylvie Guillaume et Farida Boudaoud. Ce soir je suis très en colère..

Anonyme a dit…

Etrange sentiment ce soir. d'habitude je ressentais une certaine tristesse quand la gauche se ramassait une gamelle éléctorale.
mais ce soir: rien.
Est ce la force de l'habitude? cette routine de la défaite a laquelle le PS nous a habitué?
la déclaration de Martine Aubry m'a laissé de marbre d'ailleur je n'avais pas l'impression qu'elle s"adressait a moi mais a ces copians de la rue Solferino. j'avouerais même que la défaite de Benoit Hamon m'as un peu réjoui. et je me suis rappelé toutes ces déclarations des uns et des autres: le créve coeur de Monsieur Peillon obligé de se presenter dans une région qu'il ne souhaitait pas..mais comment vas t il se débrouiller maintenant pour la représenter? Martine Aubry obligée de magouiller avec Fabius pour évincer Ségolene Royale, qu'a t elle fait de sa belle victoire? la campagne éléctorale débutée par une offensive contre sarkozy en suite contre Bayrou pour finir par un appel au vote utile.
mais où sont passés les tribuns du Ps et les hommes du verbe?? finalemnt ce matin au bureau de vote j'ai longuement chérché le bulletin du Ps pour trouver un machin gris sans relief sans couleur et sans embleme alors ja'i voté blanc sans aucun regret.

changement a dit…

Militant actif PS j'avais été déja écoeuré par vos déclarations sur le 7 juin et par votre discour navrant (sur la forme, comme sur le fond) du meeting du 3 juin.
Si le PS a connu une défaite lourde aujourd'hui, vous en portez assurément une part de responsabilité, aussi bien dans vos actes, dans vos discours (bien plus nombreux que vos actes dans cette campagne d'ailleur). vous avez préféré l'incohérence, et le refus du rassemblement, vous en subirez un jour les conséquences. J'espère que le temps des barons locaux du PS, tel que vous, touche à sa fin. cette défaite, est tout autant la votre que celle du PS.

ps : refuser de stigmatiser les banlieux et parler de kalachnikovs dans les citées.. la cohérence est absolue, d'autant plus que si elles n'étaient pas trouvé pendant les gouvernements socialistes, c'est peut être que personne ne les cherchait...

André.P a dit…

Encore une analyse Freudienne de la situation de ce pauvre PS.... Il faut reconstruire differement et sur tout ne plus faire d'erreur d'aiguillage.....

denis a dit…

Changer de cap sans oublier le parti radical de gauche.
Le parti radical de gauche,est un vrai parti européen qui avait des élus, n'a pu presenter de liste, n'a meme pas pu discuter avec le ps, pour obtenir quelques deputes .
C'est à mon avis la fin du ps, ce parti est mort car l'autosuffisance et le mepris de ses dirigeants ne passe plus aupres des electeurs.
Il faut sérieusement réfléchir à un nouveau parti moderne et vraiment ouvert sur la société et les citoyens.
Sincères salutations.

Sebou a dit…

La vieille maison brûle et Martine Aubry regarde ailleurs ! Quelle honte de reporter la responsabilité de l'échec du PS sur le film de Yann Arthus Bertrand ou sur la visite d'Obama! Il est temps que ça change vite à la tête du PS. Il faut des hommes et des femmes dans leur temps, proches des réalités de notre société. Gérard Colomb est de ceux là. Il serait temps que le PS l'admette plutot que de passer son temps à exclure tous ceux qui ne pensent pas comme ses 2 ou 3 apparatchiks repliés rue de Solferino. Sans quoi le PS va connaitre le même sort que le parti communiste! Vite, faut que ça bouge!!!

ader a dit…

Franchement et je vous demande de répondre sans langue de bis? est ce que MArtine vous fait rêver???

Anonyme a dit…

Monsieur le Maire,

Votre commentaire est juste mais je tiens à insister sur un point particulier que vous ne mentionnez pas. Le grand vainqueur de l'election hier a été Europe Ecologie. Ce groupe politique a su faire l union de personnes ayant un combat politique basé sur des valeurs et de l'éthique.
De plus, il a mis en avant le theme de l environnement. Theme, aujourd hui fondamental pour les français ! Les lyonnais attendent plus d 'ecologie dans la politique européenne, nationale et locale.
Vous avez fait des avancées sur ce point à Lyon mais c est bien trop timide et trop lent au regard des challenges qui nous attendent ( toujours trop de trafic automobiles a lyon, aucun RER lyonnais pour deservir la banlieue, une politique de piste cyclable minimaliste,....) Il faut aller plus vite et OSER !! Vous avez renoncer à la croix rousse au remonte velo ...C est une tres grande erreur ! Ce n est pas la qu il faut faire des economies.
Reduisez les budgets communications et cocktails et voitures de fonction...vous verrez la confiance reviendra !!!
Nous attendons de la classe politique de l'innovation et une prise en compte tres forte des questions d'environnement !
C est cette conclusion que le PS doit retenir des elections d hier.

Bien cordialement,

steph a dit…

Gérard, "le parti de l'appareil" et "la méthode bureaucratique" sont peut-être responsables de la défaite des Européennes. Mais les mêmes procédés ont mené à ta victoire locale en 2008.
La question qu'il faut se poser, c'est "pourquoi le parti gagne-t-il les scrutins locaux et pas les scrutins nationaux?"
S'appuyer sur les féodalismes locaux sera toujours insuffisant

Arnaud benhamou a dit…

Monsieur le Maire,


Ces commentaires font un navrant spectacle.


Décidemment, la bile est abondante sous la plume - anonyme - de certains..


Rappelons leur très simplement vos succès, vos mises en gardes et leurs echecs.


Bien heureusement, de nouveaux militants socialistes ( si, il y en a ! ) partagent vos vues sur les maux du PS et les remèdes à administrer.

Cet echec douloureux est pour eux, pour nous, l'occasion nouvelle de rénover le parti et sa direction.

Et demain nous ferons fonctionner nationalement ce qui fonctionne à Lyon et dans les régions.


Ca commence maintenant.

Arnaud Benhamou,
Adjoint au Maire du 3ème arrondissement.

Anonyme a dit…

Suite à votre déclaration, je pense que Monsieur Collomb vous allez très bien vous entendre pour travailler avec Mme Grossetête!!!!

Claude a dit…

Gérard,

Je soutiens Ségo mais je trouve ton action et ton analyse très justes. C'est d'autant plus vrai que je te trouve plus constructif que d'autres responsables socialistes que l'on sent trop stratéges et pas assez sincères.

Amitiés socialistes,

Claude

Benjamin Durand a dit…

Bonjour

Hier, un journaliste commentait en disant que le PS manquait de fond et l'alliance écolo de structuration. Les Européennes servent pour beaucoup de substitut à la SOFRES pour ce compter (pour les régionales..), ce qui est dommage car comparaison ne vaut raison (les écologistes ne sont pas les verts, par exemple).

En tout état de cause, le PS risque surtout de louper un dernier avertissement sur son rôle de fédérateur de la gauche qui ferait, largement rassemblée, un vrai rempart à la droite ; au PS de savoir faire prévaloir l'intérêt des français sur des destins individuels en son sein ou une volonté hégémonique à gauche ! sinon, c'est un boulevard de 5 à 10 ans supplémentaire pour Sarkozy.

Je pense avoir exprimé ma crainte à la rentrée de septembre, où le PS regardait son nombril en vue du Congrès et ne préparait pas assez les européennes ; les pilotait ensuite trop depuis Paris. Il faut aussi laisser les acteurs locaux diriger leurs propres campagnes et gestion politique !

Enfin, le rôle des députés PS, comme les autres, sera de renforcer leur poids et respect dans leur propre parti ; si l'on veut l'Europe, il faut un objectif de 60% de participation au moins, qui donnera un poids et une audience aux députés européens, une crédibilité à l'Europe, une légitimité à augmenter son budget pour des politiques plus audacieuses et efficaces!

Je pense que les électeurs et militants de gauche l'ont compris, les cadres de parti doivent jouer le jeu du collectif !

Benjamin Durand

Anonyme a dit…

Tous les mots de Gérard Collomb sont pesés et bien venus.
Je suis persuadée d'ailleurs que ceux qui au PS nous ont entrainé sur une stratégie "anti personnelle Sarko" , critiqueuse et bornée dans une vision franco française , passéiste ,doivent se remettre en question.
Ce mal nous a déja rongé dès le début de la campagne présidentielle ( rappelez vous la BD anti Sarko d'un certain Eric BESSON!) tous ceux là ne sont que des pantins de la politique, sans ligne claire , sans référence aux valeurs authentiques de gauche , sans autre perspective que les petits calculs internes .
Il ne s'agit pas de désigner des boucs émissaires, mais de savoir choisir et avancer avec ceux et celles qui ont fait la preuve de leur clairvoyance politique à l'épreuve des actes.
Le temps du leader viendra effectivement si le contenu de nos propositions est audible, il sera porteur du rajeunissement nécessaire si le plus grand nombre de jeunes,( et pas seulement quelques jeunes intellectuels ambitieux) se sentent concernés par notre offre politique.
Pour l'échéance des régionales c'est maintenant qu'il faut s'y mettre.
Simone

F.SALMON a dit…

bravo pour le message de Gérard COLLOMB qui nous donne de l'espoir pour nous battre dans les prochaines élections.Il est le moteur indispensable dans la région Rhône-Alpes, comme au niveau national au sein du partie Socialiste, écartons les vieux croutons, à la retraite il seront plus disponible pour la réflexion, la méditation.

Ne perdons pas de vue que nos militants sont sensibles à la défense de leur travail dans l'entreprise, mais aussi face à l'avenir, nous devons reconstruire, avec un nouveau regard sur l'écologie, source de renouveau sur la qualité de la vie, mais également sur le développement industriel,commercial, artisanal, alors il faut être ambitieux et créer une dynamique autour de tout cela.. Il faut un plan Marschal régional.

C'est mon opinion personnelle, et en toute humilité.

Amitiés socialistes

François SALMON

Vs a dit…

Aubry doit changer sa gouvernance du PS sans quoi les régionales aboutiront comme les européennes. Sa gestion de l'après défaite laisse les militants sans voix. La vieille maison socialiste brûle et elle regarde ailleurs. Il est urgent d'ouvrir Solferino sur le monde extérieur, d'y faire entrer du sang neuf, des idées neuves, des forces neuves. Il faut que le PS redevienne le parti des idées. Seul le travail et un engagement total peuvent permettre de relancer une machine aujourd'hui sclérosée. Il ne faudrait pas qu'en plus sa direction se replie davantage sans quoi d'autres formations prendront le relais. D'ailleurs ça a déjà commencé. Mais le pire, c'est que tout cela, les ténors socialistes le savent parfaitement. Quel choix laissent-ils aux électeurs et à tous ceux qui voudraient une opposition crédible à Sarkozy ?

Jean-christophe a dit…

Changer de cap ... mais Martine l'avait déjà annoncé ... et sa première mesure nous parachuter Peillon pour lui procurer un emploi !! Comme beaucoup de sympathisants socialistes autour de moi, j'ai décidé de ne pas voter pour Peillon ... ras le bol du diktat de Paris. Aubry, Peillon et les autres portent la responsabilité de cet échec, et je ne me sens en aucun cas responsable