mardi 21 octobre 2008

Loi SRU


Bonjour à tous !


A une écrasante majorité, les sénateurs ont refusé hier soir de modifier la loi SRU qui astreint les communes de plus de 3500 habitants à un seuil minimum de 20% de logements sociaux. Dans le Rhône, je me réjouis du vote de mes collègues sénateurs qui, à l’unanimité, ont voté contre cet article porté par le gouvernement dans son projet de loi sur le logement


Défendue par la ministre du logement, cet article du projet de loi "de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion" visait à intégrer dans la part du logement social des logements en accession à la propriété, c’est-à-dire de l’habitat appartenant aux ménages les plus modestes.

En fait, cette idée était évidemment un mauvais coup porté au logement et à toutes les politiques que nous menons dans nos territoires afin de promouvoir une vraie mixité sociale et rompre avec toute logique de fractures urbaines et sociales.

D’ailleurs, cet article a suscité un refus bien au-delà des clivages, puisque l’amendement demandant sa suppression a été déposé par les groupes PS, PC, centristes et des sénateurs… de l’UMP !


Ce refus catégorique des parlementaires, de la majorité comme de l’opposition, traduit bien évidemment un certain malaise général. Car dans la situation difficile que traverse le logement, cette proposition nous est apparue comme une vraie provocation. Je crois qu’au fond, c’est ce message que nous avons adressé au gouvernement.

En tant que maire, c’est également le moment de réaffirmer l’engagement de la majorité des élus locaux en faveur de leurs concitoyens les plus fragiles, en poursuivant leurs efforts aussi bien en matière de construction de logements locatifs dans nos communes, qu’en matière d’accession sociale à la propriété.



2 commentaires:

A. Richart a dit…

Monsieur le maire,

Faut il rappeler que ce projet était d'abord une idée de notre cher Président ? Que lui-même fut, pendant des années, le maire de Neuilly qui aujourd'hui est la commune de France qui respecte le moins cette loi SRU ? Je vous félicite d'avoir pris part à ce vote et de ce que vous faites dans l'agglomération lyonnaise pour justement créer cette mixité sociale. Car si on laisse faire nos édiles de droite, sûr que rien ne bougera !

Bien cordialement,

A. Richart

Anonyme a dit…

oui , reste encore un autre point noir à surveiller, la question des plafonds de loyer dans les HLM et de la menace d'expulsions des personnes qui paient un surloyer du fait de la progression de leurs revenus. Si cette loi passe c'est encore un potentiel de mixité sociale , et intergénérationnelle,qui s'éffondre!
S'il fallait une preuve de plus de la méconnaissance des réalités par ce gouvernement , elle est encore là, heureusement qu'il ya des maires connaisseurs et tenaces, merci monsieur le sénateur- maire
Simone