dimanche 23 décembre 2007

Un contrat pour l’enfance : 90% des enfants accueillis en 2014 !

Vendredi nous avons signé avec la Caisse d’allocation familiale le 1er contrat enfance et jeunesse car il comporte un volet concernant la transformation du secteur périscolaire de la ville, le développement des centres de loisirs pour les trois / cinq ans. L’occasion de rappeler à quel point l’accueil des enfants et notre contribution à leur éducation est un objectif prioritaire du 4e contrat. Le bilan est positif et basé sur les besoins réels des familles

La ville comptait 3549 places de crèches en 2001 et 4330 en 2006. On a doublé l’offre d’accueil. Selon les parents, leur mode de vie, la demande du mode de garde varie et nous avons su proposer une vraie diversification de l’offre de plusieurs façons. Premièrement, en soutenant la création de deux crèches d’entreprises : les Garderisettes à Gerland et celle du centre Léon Bérard. Et enessayant de conserver un équilibre dans la coexistence d’équipements municipaux et associatifs.

Deuxièmement, en mettant en place un programme de formation et de professionnalisation des assistantes maternelles tout en portant le nombre de relais d’assistantes maternelles à quatorze. Des lieux où l’on se retrouve en petits groupes dans un but de favoriser la socialisation. Les assistantes maternelles s’occupent à ce jour de 4600 enfants. Enfin, on a aussi effectué un effort sur le plan qualitatif vis-à-vis du handicap. Aujourd’hui, 120 enfants porteurs de handicap sont accueillis dans nos établissements.

La quête d’un mode de garde doit être aussi facilitée pour les jeunes parents, pour cela nous avons organisé un système d’inscription auprès de six des neuf mairies d’arrondissement. Au total la ville aura consacré 35 millions d'euros en investissement et 34 pour le fonctionnement.

3000 demandes supplémentaires à satisfaire...

Pour le futur, parce que l’on sait que les naissances vont augmenter et qu’il faudra accueillir trois mille enfants supplémentaires, nous envisageons de poursuivre notre effort en assurant fin 2014 une satisfaction de la demande d’accueil de jeunes enfants de 90% à temps complet ou partiel. Selon les études réalisées conjointement avec la Caf dans le cadre de la préparation du contrat enfance, -des chiffres garantis par la Caf elle-même pour leur sérieux et leur viabilité-, en 2010, la Ville devra répondre à 18000 demandes, et en 2014, à 24000.

Pour cela on créera dans le cadre du premier contrat enfance et jeunesse 571 places dans les prochaines années, cinq crèches d’entreprises soit deux cents berceaux, on développera le réseau des assistantes maternelles, par exemple sur le nouveau site du Bon Lait dans le 7e. A cela s’ajoute un effort de la seule Ville de Lyon pour trois cents berceaux. La mise en place de cinq micros crèches qui est un projet qui nous tient à cœur mais qui pour l’instant se heurte à un cadre trop contraignant.

Un plan qui permettra au terme de deux mandats de rattraper un retard dans le domaine constaté à l’arrivée de notre équipe municipale. Un plan qui est très abouti, au plus près des besoins des parents d’aujourd’hui, et ne se contente pas de vœux pieux, puisque à ce jour, tous les lieux des futures crèches sont localisés. Tout un projet qui coûtera 6,5 millions d’euros et fait donc face au principe de réalité d’un budget maîtrisé.


8 commentaires:

Anonyme a dit…

Alors on est plus de 50% à faire partie des 10% qui n'ont pas été accueillis. Plus c'est gros plus ça passe, continuez prendre les lyonnais pour des imbéciles... Ceux qui ont eu à faire avec les mairies d'arrondissement pour les gardes d'enfants ne sont pas dupes.

jerome a dit…

Gentil le coup de cirage au centre Léon Bérard, juste un peu grossier.

Anonyme a dit…

"principe de réalité d’un budget maîtrisé." MDR comme on dit en SMS

R. Perrin a dit…

M. Collomb

C'est un bel objectif affiché. Je suis sûr que vous y mettrez toute votre détermination et que vous agirez de façon concrète, comme vous l'avez fait pour créer plus de 700 nouvelles places de crèche au cours de ce mandat.

Bien à vous

R. Perrin

romain blachier a dit…

ce sont des propositions plus convaincantes que les quelques euros donnés aux lyonnais par perben , à peine de quoi fazire garder son enfant deux jours par mois!

Anonyme a dit…

Vous avez tenu vos engagements sur le plan petite enfance au cours de ce premier mandat. Souvenons nous quand même ce qu'étaient les politiques de vos prédecesseurs dans ce domaine... Alors je vous soutiens pour mettre en oeuvre ce nouveau plan en faveur des tout petits


Andrée

Anonyme a dit…

ce sont là des mesures concrètes et sérieuses. rien a voir du côçté de la droite perben-millon dont l'allocation ptomise et sans cesse réduite n'apportera aucune solution aux parents.

Anonyme a dit…

je pense effectivement que ce plan comme le précédent , est très sérieux et sera utile pour les familles et leurs enfants.
En regard ,les voeux de la droite je crois qu'il faut les prendre pour ce qu'ils sont: une pratique bêtement charitable, avec une "allocation" qui ne pourrait être payable qu'en relation avec des frais effectifs de garde, la ville n'ayant pas mission , ni attribution pour se substituer à la CAF et à l'Etat sur ce domaine. Alors avant de parler allocation il est plus juste de parler investissement et fonctionnement de vrais services diversifiés de garde, en partanariat contractualisé avec la CAF .
Pour ce qui est des crèches d'entreprise, c'est plutôt positif et pas du "cirage de pompe", c'est faire contribuer tous les acteurs à la solidarité avec les familles pour optimiser les meilleurs moyens pour les enfants je crois que l'on ne peut que s'en féliciter.
Voila concrétement la conception humaniste de la société et de la Ville..favoriser l'épanouissement de chacun, la socialisation dans le respect des besoins individuels et collectifs.A Lyon nous n'avons rien à faire d'une posture de compassion régressive.
Simone