jeudi 3 mai 2007

Un débat utile à la démocratie...

Comme de nombreux français j'ai regardé hier soir le débat télévisé entre Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy.
J'ai été heureux des propos de Ségolène Royal. Dans un débat qui a beaucoup tourné autour des questions économiques et sociales, Ségolène Royal a su dessiner les contours de ce qui serait sa manière d'agir en cas de victoire : initier une nouvelle dynamique économique en s'appuyant sur le progrès social, les PME et la recherche, faire le lien entre sécurité(s) collective(s) et promotion de l'initiative, et construire des compromis en s'appuyant sur les partenaires sociaux et sur les expériences des collectivités locales.Elle a ainsi montré que l'on ne gouvernait plus une société complexe du 21e siècle par des décisions venues du haut, et une conception centralisée et autoritaire de l'action publique. Tout au long du débat, j'ai apprécié le courage, la pugnacité et la capacité d'indignation de Ségolène que j'ai trouvée offensive et convaincante. J'ai reconnu un peu du «modèle lyonnais» dans sa volonté d'associer performance économique, lutte contre les ségrégations sociales et prise en compte de problèmes écologiques. Ce débat aura été utile à la démocratie.

4 commentaires:

leandre borbon a dit…

Pugnace, volontaire, solide.... Qui a dit que Ségolène manquait d'expérience et d'autorité pour devenir Présidente? Le débat avec Sarko a démontré le contraire. Il faut être nombreux, dimanche 6 mai, à soutenir par notre vote le choix de société qu'elle nous propose. ( J'ai bien aimé son coup de colère, il est révélateur de son engagement et de sa sincérité.

freudo milna a dit…

après ce débat, difficile de prétendre qu'elle n'a pas la carrure. Elle a réussit a décontenancer l'un des plus professionnels débatteurs.

simone a dit…

La capacité a présidé la France , Ségolène Royal l'a montré et de belle façon.
Comme quoi , il ne suffit pas de se convaincre d'être programmé pour présider pour savoir en convaincre les autres, mêm si on est un pro des rings politiques.
Pugnacité et force de conviction , sincérité et validité des propositions en s'appuyant non seulement sur soi, mais sur les autres aussi, effectivement c'est Ségolène, elle qui, il y a encore peu, étaient regardée de haut, par ses détracteurs, d'où quils viennent : une femme voyons ce ne pouvait être que l'image d'une bécassine....heureusement qu'il y a dans cette campagne une femme politique de ce niveau d'intelligence, de courage et de convictions utiles pour l'avenir. Vivement la victoire avec Ségolène, et rien ne sera plus comme avant.

denis t. a dit…

J'ai été impressionné par la stature de Ségolène Royal au cours de ce débat. Par contre, l'attitude fuyante de Nicolas Sarkozy n'inspire pas vraiment confiance!