jeudi 15 février 2007

Une convention pour rénover 7 quartiers du Grand Lyon

Cet après-midi, nous avons engagé la deuxième tranche du programme de renouvellement urbain de l'agglomération lyonnaise, avec la signature de 7 nouvelles conventions ANRU. Vous connaissez sans doute les actions déjà entreprises par le Grand Lyon pour rénover quatre grands quartiers de l'agglomération lyonnaise que sont la Duchère, les Minguettes à Vénissieux, Vaulx-en-Velin et la Ville Nouvelle de Rillieux la Pape. À ces quatre quartiers, s'en ajoutent, aujourd'hui, 7 autres, à Bron Parilly, à la Norenchal sur la commune de Fontaines-sur-Saône, à Lyon 8ème, à Saint-Priest, à la Poudrette à Villeurbanne, à l'Arsenal à Saint Fons, et à Givors, nouvelle venue dans la communauté urbaine.
En plus de ces 11 projets déjà engagés, le Grand Lyon a déposé 3 autres demandes auprès de l'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine pour les quartiers de Bron Teraillon, de la Duchère (2ème tranche du projet) et du Mas du Taureau à Vaulx-en-Velin.
Au total, c'est près de 1,3 milliards d'euros qui sont engagés pour réaliser l'ensemble de ces projets. Le Grand Lyon et les autres collectivités locales apportent une contribution s'élevant à 423 millions d'euros. La part de la communauté urbaine étant de plus de 174 millions d'euros.
Au total, c'est 9% des habitants de l'agglomération qui verront leur vie quotidienne s'améliorer. La volonté de construire une ville équilibrée et de combattre la ségrégation spatiale n'est pas donc pas, à Lyon, que dans les discours. Comme l'a souligné le directeur de l'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, Monsieur Van de Maele, en matière de renouvellement urbain, notre agglomération se trouve à l'avant-garde.

5 commentaires:

manu sofret a dit…

On nous annonce que les blogs sont devenus une sorte de 5ème pouvoir. A mon sens, il ne faut quand même pas s'emballer outre messure sur les conséquences dans la transmission d'information qu'ils peuvent avoir. Le votre, même si on ne peut pas le dénuer d'une certaine... subjectivité, recadre si on sait lire entre les lignes, pas mal de chose. Typiquement, ce billet. Lorsqu'on regarde la presse de la semaine dernière sur le même sujet, on a l'impression que c'est l'ANRU qui fait tout, seul. Hors, en vous lisant, on peut se rendre compte que ce n'est pas tout à fait comme ca que ca se passe dans la vraie vie.

Bonne soirée à vous.

larry flunt a dit…

Pour ces deux billets, le propos est le même: les conditions de la décentralisation et surtout les objectifs voulus: réaliser des économies d'échelles, faire des effets d'annonces sans être aucunement à la manoeuvre, cacher éternellement son manque d'idée ou donner les moyens, des vrais moyens j'entends, de changer les choses. Je préférerais la deuxième solutions, j'ai pas l'impression que ce soit celle de la droite.

superfly a dit…

C'est sur Borloo se gausse avec l'ANRU, mais les véritables maîtres d'oeuvres restent les collectivités locales.

bertrand a dit…

El gouvernement sait habilement se reposer sur les collectivités locales pour mettre en oeuvre els politiques de solidarité, notamment en matière de logement et de renouvellement urbain, tout en en retirant les lauriers.



Merci de remettre les choses à leur place en expliquant les coses telles qu'elles sont en dehors des discours politiques.



je suis heureux de voir qu'à Lyon, vous savez saisir tous les outils pour mettre en place plus de mixité au sein de notre agglomération. MAis je regrette également que la loi ne soit pas suffisamment incitative (ou coercitive) pour qu'il en soit de même dans toutes les grandes villes de France.

marie a dit…

est-ce que tout cela aurait été possible sans le Grand Lyon?

est-ce que les villes peuvent à elles seules porter de tels projets devant l'ANRU?