samedi 24 février 2007

Le Boom immobilier lyonnais

Il y a quelques jours, ont été rendues publiques les données du marché immobilier logements « neuf » de l'agglomération lyonnaise. Les prix moyens à Lyon se situent à 3260 euros/m² et se stabilisent, ce qui positionne notre ville derrière Paris, Nice, Aix-en-Provence et Marseille pour le prix moyen au m². C'est un bon résultat compte tenu de la croissance démographique lyonnaise et de la forte demande en logement qu'elle génère.
4 742 logements neufs ont été vendus en 2006 dans l'agglomération lyonnaise, soit 24% de plus qu'en 2005, dont près de la moitié sur la ville de Lyon. Et 13 000 autorisations de construire ont été délivrées en 2006 (8300 en 2005).Le lancement de trois grands projets d'aménagement à Confluent, la Duchère et la Buire a permis d'enrichir et de diversifier l'offre en logements, tout comme notre politique de mixité sociale, mise en place en collaboration avec les promoteurs. Nous montrons ainsi qu'il est possible de mener une politique du logement volontariste pour construire une agglomération attractive, dynamique et solidaire.

4 commentaires:

mellon a dit…

Que de chiffres... Mais il faut reconnaître que l'investissement de la collectivité, et on le voit aujourd'hui dans la campagne, est un élément déterminant pour résoudre la crise du logement, contrôler l'augmentation des loyers et assurer le maintien du pouvoir d'achat

e. a dit…

Lyon partait de loin en la matière, avec en plus une frontière spatiale marquée à l'est. Les efforts que vous avez produits, les projets à venir que vous citez concourent à préparer cet impact démographique. Que Lyon reste dans le même temps une métropole où chacun peut trouver sa place, et non une cité réservée aux plus hauts revenus.

gaby a dit…

Il faut continuer l'effort. Cette politique immobilière représente un coût d'acquisition important (foncier) mais ce volontarisme renforce l'attractivité d'une métropole lyonnaise du vivre ensemble.

rené suarez a dit…

Bonjour,

Franchement, les chiffres sont sincèrement élevés. D'accord, nous ne sommes pas les plus onéreux, mais le principe d'un logement pour tous me parait intentiné oublié dans cet histoire.

Je reconnais l'effort, et les résultats encouragants, mais bon, c'est encore trop cher il me semble!

D'accord, j'avoue, je suis un citoyen etudiant, ce qui sous entend une personne jamais contente! (rires).

Ces chiffres sont à surveiller de plus près pour les années à venir, et SURTOUT dans son contexte economique globale, je m'explique.

Le SMIC est à environ 950€ NET/mois (1200Brut). Pour un 30m² (si le sujet vis seul), cela reviendrai à 97800€ soit 103 mois de travail (8 ans et 7mois), sans manger, ni boire, sans extra, sans essence, sans facture sans rien.

On pourrait vite monter à 15ans l'achat. bref, Le gars est tous seul, il ne pourra pas l'acheter.

Voila d'ou viens mon mécontentement!

Sinon, bravo pour les efforts!

A continuer!

Cordialement