mercredi 21 janvier 2009

Hospices civils de Lyon


Lettre à Roselyne Bachelot 


Voici la lettre que j'ai adressée à la ministre de la santé, de la jeunesse et des sports pour l'alerter sur les difficultés de nos hôpitaux


Madame la Ministre,

Vous connaissez, bien sûr, les mouvements qui animent les services d'urgence des grands hôpitaux. 

Comme maire de Lyon et Président des Hospices Civils, j'ai tenu à me rendre dans le plus grand service des urgences de l'agglomération, à l'Hôpital Edouard Herriot, pour mesurer par moi-même la réalité de la situation et des difficultés rencontrées. 

J'ai pu dialoguer avec les personnels et constater leur engagement et leur professionnalisme auprès des patients, mais aussi leur inquiétude, leur détresse et leur insatisfaction à devoir réaliser leur mission de soins dans un contexte toujours plus tendu. 

Malgré l'accroissement du nombre de patients reçus dans ce service, l'orientation de moyens supplémentaires ne peut toutefois pas s'envisager aujourd'hui dans le contexte de tension budgétaire que connaît notre établissement. 

Nous menons pourtant, en bonne intelligence avec la direction générale, des mesures de réorganisation et d'économie, avec beaucoup de détermination. Pour l'année 2008, alors que notre déficit prévisionnel était de 152 millions d'euros, il a été finalement ramené à moins de 100 millions. 

Nous mettons en place, par ailleurs, en coordination avec l'Agence Régionale d'Hospitalisation, un nouveau projet d'établissement pour l'avenir. 

Lors de notre dernière rencontre, vous m'aviez vous-même indiqué que l'Etat accompagnerait à parité ces efforts d'économie des HCL. Nous serons en mesure très prochainement de vous indiquer précisément le résultat 2008 mais vous constaterez que notre engagement à votre égard est d'ores et déjà respecté.

Je souhaite pouvoir discuter de nouveau moi-même avec vous de la situation des Hospices Civils de Lyon et élaborer les modalités de la poursuite de cet accompagnement. 

Dans l'attente d'une prochaine rencontre, je vous prie d'agréer, Madame la Ministre, l'expression de ma haute considération."


1 commentaire:

Nadine a dit…

Mr COLLOMB

Comme vous le savez e personnel hospitalier va maintenir la grève aux urgences du pavillon N à l'hôpital Edouard Herriot jusqu’au 29 janvier. On en a marre des conditions de travail inhumaines. La ministre doit tout faire pour tenir ses promesses

Nadine