mercredi 25 juin 2008

Congrès du parti socialiste


J'ai dévoilé hier à la presse les grands axes de notre contribution "La Ligne Claire" et je vous invite à découvrir ce texte dès à présent en cliquant ici.

Notre contribution définitive sera déposée le 2 juillet. Ce texte est donc susceptible d’être modifié dans le cadre d’un échange avec tous ceux qui veulent rejoindre notre mouvement. Il fixe néanmoins le cadre autour duquel nous souhaitons, avec Jean Besson, Jean Germain, Jean-Noël Guérini, Vincent Feltesse, Manuel Valls, et tous ceux qui nous ont rejoints, rassembler pour établir un socle majoritaire permettant de faire évoluer la pensée du PS.

Je vous souhaite une bonne lecture à tous et vous invite à rejoindre notre mouvement de clarification en vue du Congrès de Reims les 14, 15 et 16 novembre 2008 en signant notre contribution sur le site de La Ligne Claire.


15 commentaires:

Max a dit…

Bravo M. Collomb. C'est un très beau texte qui redonne de l'espoir pour l'avenir ! On sent l'inspiration de responsables politiques en phase avec les réalités quotidienne du terrain. On sent l'expérience des villes et ça c'est nouveau dans le cadre des orientations socialistes où on n'a jamais vraiment assimilé la question du phénomène urbain. On sent aussi une bonne connaissance du monde tel qu'il est et une vraie volonté de redonner au PS la modernité qu'il a malherueusement perdu ces dix dernières années. C'est du bon travail qui ne fait que commencer car évidemment il faut maintenat passer aux actes d'ici le congrès de reims!

R. Perrin a dit…

M. le Maire

Je vous connais depuis longtemps et je suis l'un des vos fidèles supporters. Je dois bien l'avouer, j'étais un peu seceptique au début de votre démarche en vue du Congrès du PS. J'ai lu votre contribution et j'ai encore une fois été séduit par le sens de cette initiative. On sent votre empreinte sur ce texte et c'est une bonne chose. Car au fond votre réusite à Lyon n'est oas due au hasard mais bien à la pertinence de viotre projet, de votre vision. Alors continuez et moi je continuerai de voter pour vous.

Amitiés,

R. Perrin

Anonyme a dit…

Qu'est-ce qui vous différencie de Ségolène Royal ?

Anonyme a dit…

allez vous accueillir delanoe à lyon ?

Pascal Wilder a dit…

M. collomb je viens de lire votre contribution et je lirai celle des autres contributeurs. Cette contribution est intéressante du fait que ceux qui l'on élaboré ne sont pas candidat au poste de SG sauf peut être M. Valls. Le contenue me séduit à disons 80 % les 20 % manquant est que sur la partie social (retraite, salaire, temps de travail) vous restez dans le constat, vous n'avancez pas de solution concrête, c'est d'ailleurs ce même point qui ma fait voter contre la proposition eurppéenne et qui si on ne m'avait pas privé du droit de m'exprimer de nouveau m'aurait incité à voté de nouveau non, en tant que militant socialiste lyonnais, je compte sur vous, pour que vous vous exprimiez de manière clair sur les points que j'ai cité ci dessus.

Anonyme a dit…

La ligne Claire est salutaire dans le débat du PS mais aussi parce qu'elle redonne le sens du politique enraciné dans les réalités de tous les jours.
Alors pour les réponses il faut aussi apporter sa part selon ce que l'on croit aussi chacun à son niveau. Pour ma part , je fais une proposition sur la question des retraites, en espérant qu'elle aide à progresser, car je me retrouve pleinement dans ce mouvement qui est en marche et qui je l'espère va continuer même si des ténors parisiens sont circonspects, pour na pas dire plus.
Il faut continuer à soutenir cette ligne qui réussi à Lyon .
Simone

Sorokine a dit…

Lu la contribution comme vous y invitez. Il y a un propos modernisateur et documenté sur le thème le monde change, il faut que nous changions, avec un passage qui fait sourire, quand même, sur l'immémoriale créativité des villes (les villes contre l'Etat). Certaines questions sont moins présentes que d'autres. Une page sur les inégalités qui se creusent contre trois sous le titre "Soutenir l'innovation" pour "affirmer le caractère essentiel des entreprises pour l'avenir de notre pays". Le mot innovation est deux fois plus souvent utilisé que l'expression justice sociale, qui figure surtout dans l'introduction. Absence du mot conflit, sans doute dans les villes innovatrices les intérêts de tous convergent-ils et la réforme nécessaire se résume-t-elle à un ajustement redistributif qui ne touche pas aux structures
Et des propositions pour l'organisation du parti. Un renforcement de l'échelon local en transférant le pouvoir des fédérations vers des Comités régionaux, le Bureau national devenant une "assemblée de représentants régionaux" --une forme de retour à la SFIO, ou mieux, au Parti Radical d'avant 1914 et à sa République des comités. Désignation du candidat à la présidentielle par une "primaire de masse", qui entérine le choix de suivre l'opinion plutôt que d'essayer de la convaincre.
Sur les problèmes économiques et sociaux cruciaux pour la vie des électeurs que le PS continue de perdre avec constance et entrain, quelques constats qui ne mangent pas de pain et laissent le lecteur sur sa faim. La ligne est claire en effet : recentrer le politique sur un niveau local/régional gouverné par des notables débonnaires qui contrôlent le parti, ce qui laisse les entreprises transnationales et la finance comme seuls pouvoirs centralisés et supra-régionaux (c'est qu'elles sont si généreuses avec les villes). Le PS des costards-cravates "en région" veut se substituer au PS des costards-cravates de Solférino. Oui, c'est un programme, oui, c'est du beau socialisme, merci Monsieur le Sénateur.

blogone a dit…

@ sorokine, venez donc faire un petit tour fu coté de lyon pour voir ce qu'est une ville qui bouge... ou de bracelone, ou de milan... décidemment le centralisme à la française à la dent dure!

romain blachier a dit…

mon billet sur la ligne claire sur www.romainblachier.fr

Anonyme a dit…

très beau texte!

JH a dit…

Bravo pour votre contribution qui est la seule à parler du phénomène l'urbain. C'est un texte de qualité. Le jeu des "Solférinistes" sera désormais de vous enfermer dans une posture "régionale" en vous qualifiant de "barons locaux".
Je vous suggère d'utiliser l'opportunité de la Présidence Française pour démontrer que vous avez au contraire une vraie vision internationale. JH

Briseur a dit…

Delanoë dénigre La Ligne Claire en parlant d'une démarche "régionaliste". C'est décidemment pas surprenant. Le maire de Paris démontre encore une fois sa vision étriquée et 200% parisianniste. Alors qu'il brigue l'Elysée, Bertrand devrait pourtant savoir qu'il aura un jour besoin des régions s'il veut assouvrir son ambition ! Je doute que ses piètres qualités de stratège ne lui laissent un jour l'occasion de se présenter à la présidence...

Anonyme a dit…

C koi au juste la ligne claire ???

Nadine a dit…

Bonne chance M. le maire pour votre combat politique ! J'apprécie ce que vous faites pour Lyon et je trouve que vous etes un hommes courageux. Je pense que le PS devrait plus vous écouter. On en a assez des luttes intestines entre tous ces chefs parisiens qui décribilisent la gauche et qui exapsèrent les militants. Votre démarche propose un débat de fond dont nous avons aujourd'hui tant besoin pour proposer une vraie alternative à Sarko. Face à lui je pense qu'il gfaut avancer avec des propositioons concrètes et sérieuses. Je pense que votre mouvement peut apporter ce projet solide qui permettra aux socialistes de revenir à la tete de notre pays avec de vraies ambitions. Bon courage à vous!

Nadine M.

Anonyme a dit…

A bas les forces jacobino-parisianistes !!!