mercredi 21 mai 2008

Congrès du parti socialiste

"La ligne claire"


Avec Jean-Noël Guérini et Vincent Feltesse, nous avons tenu ce matin une conférence de presse commune à la Maison de la Chimie sur l'état et l'évolution du Parti Socialiste. Voici le texte que nous avons donné aux journalistes et dont nous voulons qu'il soit la base
d'une contribution générale en vue du Congrès de Reims en novembre


"Nous pensons qu'aujourd'hui, le Parti Socialiste est mal engagé, dans la mesure où les enjeux porteront sur la prise de pouvoir du parti dans la perspective des présidentielles et que le débat de fond sera escamoté.

P
ire, les nécessités tactiques risquent, dans cette lutte pour la prise de pouvoir, d'engendrer une alliance des contraires qui brouillera un peu plus l'image du PS.
Or, si le PS a perdu les deux dernières présidentielles avec deux candidats différents, ce n'est pas leur personnalité qui était en cause, mais l'absence d'une ligne politique claire.

L
e PS n'a, en effet, jamais totalement tranché entre ceux qui rêvent encore du grand soir et ceux qui assument leur choix réformiste, un choix que nous assumons totalement pourtant, lorsque nous sommes à la tête de collectivités locales et dans lequel – les dernières élections locales l'ont montré – se retrouvent pleinement les électeurs qui exigent de nous non pas des mots, mais des faits.


N
ous souhaitons donc qu'avant d'être un débat sur les personnes, le congrès de Reims soit un congrès de clarification permettant au PS de prendre pleinement en compte le monde moderne.


C'
est pourquoi nous appelons toutes celles et tous ceux qui se reconnaîtront dans cette ligne, à rédiger et à signer avec nous une contribution générale qui mettra l'enjeu de clarification politique au cœur de nos débats."

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Si je me souviens bien Mr Collomb vous étiez un des premiers supporters de Ségolène Royal. Alors pourquoi changer d'attitude aujourd'hui ?

Un militant PS a dit…

Quelle déception Gérard Collomb ! Ségolène Royal bataille pourtant pour les idées, on ne l'entend jamais attaquer ses adversaires. Elle parle des idées, Delanoë parle de Royal et ne cesse de l'attaquer. C'est Delanoë qui empêche tout débat de fond. Et de leurs côtés ils n'ont pas de scrupules pour essayer de monter un front négatif et non constructif basé sur le "Tout Sauf Royal". J'espère que vous la soutiendrez après votre contribution ! Parce qu'elle pense d'abord à la France et aux Français, avant de penser à son ambition. C'est une grande dame. Soutenez-là, vous êtes d'accord sur les idées...Elle saura vous entendre, vous saurez la soutenir !

"ex-nouvel adhérent" a dit…

J'aime bien votre ligne réformiste. C'était un peu comme ça que je ressentais Ségo façon 1ère manche de la présidentielle. Je veux dire avant qu'elle ne prenne un virage "à gauche toute" qui a complètement brouillé le message. Tenez bon sur cette position centriste, même si au final ce sera difficile. Mais le vrai courage en politique c'est de défendre des idées et un projet ayuxquels on croit vraiment. Pour ma part je vous crois sincère et en toyut cas je vous trouve pragmatique et courageux. Alores tenez bon!!!

Anonyme a dit…

C'est la construction politique du PS par la preuve et la confrontation au réel. C'est sûr que ce dont on a besoin aujourd'hui, ce n'est pas d'attiser des querelles de personnes , mais de proposer des objectifs atteignables pour la justice sociale, le mieux vivre ensemble et le développement économique durable.
Donc une contribution que je souhaite utile.
Simone

Antoine a dit…

Bonjour Monsieur le Maire, Bonjour Gérard !
Bravo pour cette initiative.
Effectivement, le plus gros problème du PS est qu'il n'a rien compris au monde moderne.
A droite, on ne se pose pas vraiment la question vu que l'individu (et l'individualisme) est la base de leur théorie politique. De leur côté ils comptent sur les plus fortes individualités pour tirer le reste.
Sarkozy en est l'aboutissement. Il veut tout faire .. et tout seul. Il suffit de voir la cacophonie qui règne à l'heure actuelle au niveau gouvernemental de notre belle Nation.
Son inefficacité au bout d'un an est désormais trivialement prouvée : L'individualisme forcené ne fonctionne par car il est par essence la négation du groupe et de la Force que porte le groupe par rapport à l'individu. Et ce sous prétexte de Liberté, c'est ça le plus fou !

Alors que faire chez nous, que faire au PS ?
On se dit socialiste mais ça n'a plus grand sens ?
Est on altruiste ?
même si c'est l'étiquette officielle mon expérience m'a prouvé le contraire (rares sont les socialistes qui ne veulent pas dévorer pas leur confrères dès qu'il y a la moindre bisbille, la moindre concurrence en vue d'une élection future), car n'oublions pas que le fer de lance de la politique, ce sont bien les élections !

(je parlerai ensuite de la gauche car le PS doit en être le fer de lance, ou alors définitivement exploser)

La gauche doit aujourd'hui recréer son altruisme que les égos ont dévorés.
La gauche doit se remémorer que l'homme a une Conscience
La gauche doit (re-)connaître l'Homme
La gauche doit retrouver la fraternité
La gauche doit retrouver son Humanité

Le leader qui sera choisi sera celui qui aura prouvé son plus grand altruisme et sa capacité à porter "Le" groupe.
Les élus de gauche seront les élus du peuple, et non pas des individualistes déguisés en altruistes.
et alors la gauche pourra à nouveau, et fièrement, porter la France à travers une future présidence Humaine et Altruiste.

Bonne chance pour le congrès.

romain blachier a dit…

ok pour la ligne réformiste et surtout l'idée que les expériences locales doivent inspirer le national.

Ce serait d'ailleurs une inversion de la logique française jacobine, ce qui serait un élément nouvateur.

Les premiers éléments sont prometteurs en tout cas.

www.lyon-7.fr

Céline a dit…

M. Collomb,
Je trouve votre démarhe intéressante a priori. En effet, pourquoi les socialistes devraient-ils sans cesse perdre les élections à cause des guerres des chefs ? Mais même si je trouve votre initiative pertinente, je me demande si des élus locaux comme vous ou M. Guérini avez réellement une chance d'être entendus. Car les Français sont aussi friands de ces combats entre les grands leaders politiques. Même si le résultat les laissent ensuite sur leur faim. On en a la preuve avec Sarko tous les jours. Enfin je me demande si au fond ce qui vous guide, ce n'est pas un peu aussi votre propre voloté d'exister personnellement en dehors de Lyon. Certes, vous avez réussi brillamment dans cette ville. Mais cela suffit-il à faire de vous un possible meneur d'hommes à l'échelle nationale ?

A vous de nous donner les réponses !

Céline

cacophonie a dit…

Le PS a un vrai problème d'didentité. Entre les nostalgiques de l'ex URSS, les socio-démocrates, les centristes... ça devient de + en + compliqué!!! la grande erreur a été la motion de synthèse voulue par Hollande et qui a implosé le parti. le pb aujiourd'hui est que delanoe s'annonce en libéral. ça va pas etre simple pour dégager une ligne claire face à sa concurrente qui elle ayussi va jouer la carte libérale!!!

Jonathan a dit…

Voici un excellent projet que celui de mettre enfin le débat des idées en avant! Les français, les socialistes en général, pensent trop souvent qu'un homme sera le "sauveur"! Arrêtons, ça n'apporte que des déceptions ces pensées. Ce qu'il nous manque, c'est un débat de fond, comme vous nous le proposez. Merci à vous.

Les jeunes avec Gérard Collomb a dit…

Du souffle ! C'est de cela dont nous, amis de la gauche et soutiens de Gérard Collomb, avons besoin. Un souffle nouveau qui déringardise cette famille de pensée dans laquelle nous nous reconnaissons et dont partageons les valeurs d'humanisme, de solidarité, de justice. Nous avons besoin d'un souffle nouveau, capable d'impulser une dynamique nouvelle, du point de vue économique notamment. Car la véritable égalité ne peut naître que du partage des richesses et non de la sempiternelle compassion de nos élites politiques. Du courage ! Vous en aurez besoin cher Gérard Collomb pour vous faire entendre. Vous pouvez compter sur nous !

Les jeunes avec Gérard Collomb

Anonyme a dit…

Parfait

franck a dit…

LE TEMPS EST VENU …. de clarifier la position, les objectifs à moyen et long terme, les moyens à mettre en œuvre. Se poser les bonnes questions : Dans quelle société moderne voulons nous vivre demain ? Que faire pour retrouver une justice sociale, l’Envie d’entreprendre, qui écouter aujourd’hui pour le suivre demain ?
Il faut retrouver aujourd’hui la passion de suivre un homme ou une femme, qui porte les vraies valeurs d’aujourd’hui, il ne faut pas par principes passés et dépassés, condamner, marginaliser la réussite sociale et professionnelle individuelle, mais bien au contraire, il faut l’associer à un objectif collectif cohérent et dynamique mais surtout clairement défini. Cette association peut être les bases d’un projet commun.
Je crois réellement que l’unité fait la force ; qu’un collectif unifié, motivé, et averti voire compris est la clé permettant la réussite de tout projet collectif. Il faut dégager l’intérêt général en dépassant l intérêt personnel. Il faut assumer sa volonté de réforme. Il faut que le collectif l’emporte sur l intérêt personnel !
Il faut croire en l’homme de tête, et je crois en Gérard COLLOMB ! Alors OUI aujourd’hui j’adhère à cette volonté collective de changement.
Bon courage
Amicalement Franck