vendredi 28 mars 2008

Un nouveau souffle pour Lyon !


Ce début de mandat est pour moi l’occasion de vous présenter les nouveaux venus dans l’équipe que j’ai rassemblé autour de moi. Voici les portraits croisés de trois femmes et de deux hommes qui représentent ce nouveau souffle pour Lyon !

D’abord, Heidi Giovacchini : mère de deux enfants, cette jeune cadre dynamique est directrice des stratégies du groupe Hôpitaux privés de Lyon. Femme de conviction, Heidi est aussi une femme de caractère qui aime relever les plus grands défis ! Adjointe aux droits du citoyen et aux nouveaux modes de vie urbains, elle mettra toute son énergie au service de la qualité de vie dans notre cité.


Du côté des hommes, Georges Kepenekian : militant associatif de longue date, « Kepe » a dirigé ma campagne avec le succès que l’on sait. Urologue, ce médecin lyonnais reconnu est aussi la figure incontournable de la Fondation Bullukian. Homme de dialogue et de conciliation, ce nouvel adjoint à la culture a la lourde responsabilité de mener à bien la candidature de Lyon au titre de Capitale européenne de la culture en 2013. Ce projet fut initié sous la précédente mandature par Patrice Beghain.

Autre femme de caractère, Najat Vallaud-Belkacem. Bien évidemment, beaucoup d’entre vous la connaissent déjà : entrée à mon cabinet en 2002, Najat fait un parcours sans faute grâce à ses qualités humaines et professionnelles tout à fait remarquables. Je l’ai chargée des grands événements, de la jeunesse et de la vie associative, car je sais pouvoir compter sur son énergie et son talent pour faire bouger la ville !

Symbole fort de l’ouverture à la société civile, Richard Brumm : les médias en ont fait le symbole des « sarko-collombistes » ! Personnellement, je connais Richard depuis plus de trente ans. J’apprécie sa fidélité et ses valeurs d’humanisme. Avocat réputé, il mettra sa rigueur et ses compétences professionnelles au service des finances de notre ville.

Autre figure, Anne-Sophie Condemine. Ancienne porte-parole d’Anne-Marie Comparini, elle est mon adjointe à l’insertion, la formation, l’emploi et l’égalité des chances. Cette mère de trois enfants est une des figures du Modem lyonnais qui ont rejoint mes listes pendant la campagne dans un esprit d’ouverture et de rassemblement autour des valeurs républicaines et d’une vision d’avenir pour Lyon.

Avec les autres femmes et hommes de mon exécutif, ces personnalités représentent bien ce que nous j’ai souhaité pour Lyon : une équipe à la fois profondément féminisée, renouvelée, rajeunie, composée de personnalités d’horizons très divers. Ce lundi, nous remettrons à l’ensemble des 21 adjoints leurs délégations. Dès lors, nous serons à pied d’œuvre pour concrétiser le projet présenté aux Lyonnaises et aux Lyonnais !

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Bon courage à vous et à vos équipes pour ce 2e mandat!

Victorinox a dit…

Lu sur le blog de Christophe Barbier : "Nicolas Sarkozy qui veut faire élire les têtes de liste aux élections régionales de 2010 par les adhérents UMP des régions brandit l'exemple Perben: le candidat UMP à la mairie de Lyon n'a pas voulu, malgré ses conseils, se faire élire par les militants. Résultat: il a été balayé au 1er tour par Gérard Collomb..." C'est ce qu'on appelle du sévice après vente !

Anonyme a dit…

la présentation de ces personnalités illustre tout à fait le sens et la démarche qui a présidé au rassemblement à Lyon pour la victoire que l'on sait.
Loin des calculs de places politiciennes qu'à affiché la droite jusqu'au bout, et son mépris pour les gens, la liste aimer lyon , bien conduite, donne le ton de ce que doit être l'engagement dans le vie politique au service du bien public: un maillage de compétences et d'expériences entre des personnes désignées à qui l'on fait appel pour enrichir le lien avec la société et les citoyens.
Alors même pour les adhérents PS cela devrait être une référence pour sortir des étiquetages vrai ou fausse gauche par exemple.
Ce qui va compter ce sont les valeurs humaines et leur traduction en actes dans une équipe motivée, merci déja pour ce prélude indispensable.
Simone